Graham Hughes/THE CANADIAN PRESS L’Impact aura une belle occasion de remonter au sommet de l’Association Est demain en visitant à l’Orlando SC.

Même s’il n’a pas connu la victoire à ses cinq dernières sorties, l’Impact de Montréal continue de flirter avec le premier rang dans l’Est.

Le onze montréalais a une fiche d’une défaite et de quatre matchs nuls pendant cette période. Malgré tout, il occupe le deuxième rang, un point derrière le New York City FC. La formation new-yorkaise a toutefois été la seule à bénéficier du surplace de l’Impact en amassant 11 points en 5 parties.

Le Toronto FC n’a pas su profiter d’une séquence de trois matchs à la maison pour se hisser au haut du classement, tandis que l’Union de Philadelphie, comme l’Impact, a accumulé les verdicts nuls dernièrement.

Le bleu-blanc-noir peut donc s’estimer heureux d’être demeuré au sein de l’élite de l’association, et il doit en tirer parti, selon le défenseur Laurent Ciman. «Nous n’avons pas été à notre top au cours des derniers matchs, mais nous sommes quand même allés chercher quatre points, a-t-il dit hier après l’entraînement des siens. C’est sûr que c’est peu comparé à nos espérances, mais nos adversaires n’en ont pas profité. C’est donc à nous de nous relever la tête et de retrouver du plaisir et l’envie de jouer et de nous battre tous ensemble.»

Même s’il aurait préféré obtenir de meilleurs résultats, Mauro Biello se réjouit que sa troupe soit au cœur de la course. «Il y a une grande parité dans cette ligue, a affirmé l’entraîneur-chef. L’important, c’est que nous sommes dans le paquet. Quand ce sera le temps de trouver notre rythme, en août et en septembre, nous devrons être prêts à faire cette poussée.»

L’Impact sera en action demain soir au domicile du Orlando City SC. Huitième au classement dans l’Est, la formation floridienne n’a pas remporté un match depuis le 3 avril. «Ils seront affamés, mais nous aussi. Nous n’avons pas gagné depuis un bon moment. Nous avons faim nous aussi», a lancé Kyle Bekker.

Les mieux payés
L’Association des joueurs de la MLS a rendu public les salaires de ses membres. On constate sans surprise que Didier Drogba est le joueur le mieux payé chez l’Impact. L’attaquant étoile empochera 2,166 M$ en 2016. Le moins bien rémunéré? Michael Salazar, avec un salaire de 51 492 $. Kaka, du Orlando City SC, est le joueur le plus richement compensé. Son revenu pour la saison sera de 7,167 M$.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!