Dan Mathieu/collaboration spéciale JS Lapierre en action au Empire Am Getting Paid de 2015 au TAZ, à Montréal. Une compétition qu’il a remportée.

Il y a un an, Jean-Sébastien Lapierre faisait du skate dans les rues de Montréal. Maintenant installé en Californie, il rêve d’un passage chez les pros.

L’aventure du Québécois a commencé à Montréal l’été dernier, après qu’il eut remporté la compétition amateur Empire Am Getting Paid, à laquelle il prendra de nouveau part ce week-end au Taz.

La victoire de celui qui est mieux connu sous le nom de JS Lapierre lui donnait un billet pour la Kimberley Diamond Cup, le Championnat mondial de skateboard, en Afrique du Sud. À sa grande surprise, il a fini troisième, derrière deux grosses pointures du street (skate en milieu urbain), Nyjah Huston et Luan Oliveira.

Sports JS Lapierre 2«Ça m’a donné beaucoup de visibilité, dit JS Lapierre, qui a aussi fini dans le top 10 aux X Games en juin. J’ai pu m’acheter un visa d’athlète et m’installer en Californie. Dans mon domaine [le street], les compétitions, c’est une chose, mais le but reste surtout de se faire voir en Californie, de faire de la vidéo.»

Il n’y a pas d’organisme qui régit le skateboard. Ce sont donc les commanditaires qui déterminent qui devient un professionnel du sport. Une étape que JS Lapierre, âgé maintenant de 23 ans, espère franchir. «Je travaille depuis un an sur une vidéo avec mon commanditaire de planche [Zero Skateboards], a-t-il expliqué. C’est un pas immense dans ma carrière, car c’est lui qui va décider si je fais le saut.»

Ses ambitions mises à part, l’athlète s’émerveille encore de voir ce qui est en train de lui arriver. «Plus jeune, je rêvais de “skater” avec les pros en Californie. Maintenant, je skate avec le propriétaire de Zero Skateboards, Jamie Thomas. Enfant, j’utilisais son personnage quand je jouais à Tony Hawk’s Pro Skater», raconte-t-il.

Même s’il vit son rêve, JS Lapierre n’a pas hésité à quitter son coin de paradis du sud de la Californie (à une heure de San Diego) pour revenir à la maison le temps d’un week-end. «J’adore le Québec. Je suis toujours heureux de revenir à Montréal pour voir ma famille et mes amis. Il y a une très belle scène de skate ici.»

En action ce week-end
La compétition de skateboard Empire Am Getting Paid a lieu d’aujourd’hui à dimanche au Taz, à Montréal.

Plus de 100 athlètes amateurs d’ici et d’ailleurs y prendront part. Ils se partageront une bourse totale de 20 000 $, dont 10 000 $ ira au gagnant. Ce dernier pourra en plus participer à la Kimberley Diamond Cup, le Championnat mondial de skateboard, en Afrique du Sud, au mois d’octobre. Les spectateurs peuvent assister à l’événement gratuitement.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!