TC Media- Archives Rita de santis, députée de Bourrassa-Sauvé

La députée de Bourrassa-Sauvé Rita de Santis se voit octroyer un nouveau mandat par son chef Philippe Couillard, après avoir été évincée du conseil des ministres au dernier remaniement.

Elle aura désormais le mandat de veiller à l’amélioration de la représentativité des minorités, visibles et culturelles, au sein de la haute-fonction publique, un sujet qui la touche de près.

Non seulement, parce qu’elle-même est issue de la diversité culturelle, puisqu’elle est d’origine italienne, mais aussi parce qu’elle a toujours eu a cœur, depuis ses début en politique, l’équité avec les personnes issues de la diversité.

Elle tient à préciser que la diversité est beaucoup plus large que seulement culturelle. «Cela concerne, les personnes handicapées, les groupes d’âges, les minorités ethniques, les anglophones, etc.», précise-t-elle.

Un gouvernement représentatif

Dans un monde idéal, l’ensemble des travailleurs de la fonction publique serait une représentation de la société actuelle, mais la réalité est beaucoup plus complexe que cela.

La députée veut s’attaquer aux problèmes d’attraction et de rétention des métiers de la fonction publique dont ils souffrent auprès des gens issus de la diversité. «Les incitatifs monétaires, comme le remboursement des frais de déménagement, par exemple, c’est insuffisant, ça ne fonctionne pas en ce moment», dit-elle.

Parmi les pistes de solution, Mme de Santis croit qu’il faut rendre les milieux de travail accueillant pour ces personnes, qu’ils se sentent bien dans leur vie professionnelle. «Il faut savoir gérer la diversité au sein de l’appareil publique», croit-elle.

Quelques chiffres

-La haute-fonction publique c’est 2150 emplois

-3,8% de ces postes à temps plein sont occupés par des gens issus de la diversité

-6,3 % de ces postes à temps partiel sont occupés par des gens issus de la diversité

-dans la fonction publique générale, le chiffre est d’environ 9%, une cible qui date de 1990.

Source: Rita de Santis députée de Bourrassa-Sauvé

Aussi dans Uncategorized :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!