Emmanuel Delacour/TC Media Des piétons traversent illégalement la voie du CP qui sépare le Mile-End et Rosemont.

La Ville de Montréal a annoncé mercredi avoir déposé un dossier à l’Office des transports du Canada (OTC) afin de dénouer l’impasse dans l’aménagement de cinq passages à niveaux sur les voies du Canadien Pacifique (CP).

«La Ville de Montréal souhaite l’implantation rapide de ces cinq passages pour désenclaver les secteurs de la ville limitrophes à la voie ferrée, pour permettre aux piétons et aux cyclistes d’atteindre, plus facilement et de manière sécuritaire, les pôles d’emplois et de services, les stations de métro, ainsi que toutes autres destinations qui se trouvent de part et d’autre de cette emprise», indique-t-on dans un communiqué.

Voici les cinq endroit visés:

  • Avenue Henri-Julien / rue des Carrières;
  • Rues St-Dominique / Bernard;
  • Avenue De l’Épée / futur Campus Outremont;
  • Gare Parc (raccordement des rues Ogilvy et De Castelnau);
  • Gare Bois-de-Boulogne.

Ce n’est pas la première fois que des pressions sont réalisées au près du CP afin de permettre des traverses sur ses voies. Des députés montréalais avaient déjà demandé au ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, d’intervenir dans ce dossier l’an dernier. Il y a deux semaines, un projet de loi qui aurait permis au ministre d’imposer les passages à niveau est mort au feuilleton. Celui-ci avait été présenté à la Chambre des communes par le Nouveau Parti Démocratique.

«J’ai eu plusieurs rencontres de travail et de médiation avec le CP pour tenter d’arriver à une entente, mais à ce jour, toutes nos propositions ont été refusées. Aujourd’hui, nous demandons à l’Office de statuer formellement sur le bien-fondé de notre projet et d’enjoindre le CP à collaborer», a indiqué le maire de Montréal, Denis Coderre.

Il avait essentiellement tenu le même discours en septembre dernier, lorsque la Ville a demandé à l’Office des transports du Canada une séance d’arbitrage pour régler le dossier de la gare Parc. La décision de l’arbitre n’a toujours pas été rendue.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!