Le maire de Montréal, Denis Coderre, s’est dit «content» de la décision prise par le syndicat des policiers de Montréal d’enjoindre ses membres de revêtir l’uniforme réglementaire jusqu’à la fin de la semaine.

«Je salue, c’est un beau geste», a souligné mardi, en marge du congrès de Metropolis, Denis Coderre. L’élu a rappelé qu’il ne trouvait «pas acceptable» le port des pantalons de camouflage, demandé par la Fraternité des policiers et des policières de Montréal, après la fin de la convention collective en décembre 2014.

«J’ai toujours dit que l’autorité vient aussi avec l’uniforme», a précisé le maire de Montréal.

«Les gens disaient à la blague, peut-être qu’il y a des pantalons qui ne fermeront plus», a-t-il également indiqué, en souriant, avant de se montrer prudent sur l’avancée des négociations entre son administration et le syndicat qui représente près de 4500 policiers.

«Ça ne veut pas dire qu’il y a une entente, a expliqué le maire, assurant néanmoins «regarder vers l’avant» pour «trouver des solutions». Ça négocie bien, ça négocie sérieusement».

Lundi soir, la Fraternité des policiers et des policières de Montréal avait annoncé, par communiqué, la suspension temporaire des moyens de pression. Elle demandait aux agents de porter à nouveau l’uniforme réglementaire jusqu’à vendredi, 23h. Ces moyens de pression seront ensuite repris à «moins d’un mot d’ordre différent» du syndicat.

Dimanche soir, une nouvelle illumination du pont Jacques-Cartier sera organisée dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. Le 17 mai dernier, au cours d’une première soirée festive, des centaines de policiers avaient profité de cette manifestation pour protester contre l’administration municipale.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!