Présenté au lendemain du décès d’une cycliste, fauchée par un autobus scolaire, le nouveau plan vélo de l’administration Coderre prévoit de doubler les investissements pour l’amélioration du réseau cyclable.

Ce plan-cadre vélo vise principalement à hausser à 15% la part des déplacements à vélo dans les 15 prochaines années, contre environ 3% actuellement. Pour y parvenir, la Ville prévoit dépenser 15M$ supplémentaires par an d’ici 5 ans, par rapport aux budgets déjà planifiés, pour un investissement total de 150M$.

Un objectif apprécié par Vélo Québec, qui va participer à la réalisation d’un plan d’accessibilité au centre-ville. Celui-ci devrait être présenté, assure l’organisme, au printemps 2018. «Il y a de belles intentions, ajoute Suzanne Lareau, présidente de Vélo Québec. On investit de l’argent, c’est intéressant.»

Des orientations «floues»
Alors que le maire du Plateau–Mont-Royal, Luc Ferrandez, a fait part de sa colère sur les réseaux sociaux contre les décisions de l’administration Coderre après l’accident mortel d’une femme de 61 ans jeudi dans son arrondissement, ce plan comporterait néanmoins trop «d’orientations floues».

«C’est très vague, peu concret et on reste quand même sur notre faim», précise Claudine Sauvadet, porte-parole de la Coalition vélo Montréal, en évoquant les mesures présentées par l’administration municipales.

La Ville promet notamment, pêle-mêle, d’«améliorer la qualité du déneigement des voies cyclables», de favoriser l’accès au transport en commun à travers le vélo, d’«accroitre l’offre de stationnements» ou encore d’«accélérer la réalisation de projets cyclables d’envergure».

«Pour moi, ce sont beaucoup de mots très électoraux et on a du mal à être optimiste», reprend la porte-parole de la Coalition vélo Montréal.

«Dorénavant, lorsqu’on va réaménager une artère après des travaux de voirie, on va également penser au vélo», a quant à lui précisé Marc-André Gadoury, responsable du dossier des vélos au sein de l’administration Coderre.

Ce dernier a également indiqué que le prolongement de la piste sur le boulevard de Maisonneuve va être complétée «sous peu», avant d’assurer qu’une piste sécurisée verra le jour sur les rues Saint-Antoine et Viger.

Alors que la Ville assure avoir déjà augmenté son budget annuel consacré aux vélos de 5 à 20M$ entre 2013 et 2017, Projet Montréal s’est montré «perplexe». «Pourquoi avoir attendu quatre ans ? a réagi la conseillère Marianne Giguère. La volonté politique a fait défaut. Oui, les sous sont annoncés, mais ils ne sont pas dépensés pour la sécurité des cyclistes.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!