TC-Média/Archives L’ancien siège social régional de Shell a été acquis par la Ville de Montréal au coût de 8,3 M$ en 2014

L’agglomération de Montréal empruntera 46M$ pour la construction d’une salle de tir et d’un centre de formation pour le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le comité exécutif ayant déposé la demande de règlement d’emprunt mercredi.

Ce nouveau «pôle multifonctionnel» sera aménagé dans un ancien bâtiment et sur des terrains situés en plein cœur de Montréal-Est ayant appartenu à la pétrolière Shell. Montréal les a acquis en 2014 au coût de 8,3M$.

Ces nouvelles installations du SPVM doivent entre autres accueillir le service des enquêtes, qui loue en ce moment des locaux à la Place Versailles, un centre commercial. En 2012, le vérificateur général avait soulevé des interrogations quant à la protection des renseignements se trouvant dans un édifice n’appartenant pas au SPVM et dans lequel les policiers n’ont aucun contrôle sur les allées et venues.

«L’acquisition de l’immeuble situé au 10351, rue Sherbrooke Est permet au SPVM d’utiliser un site dédié exclusivement à ses activités. Le bâtiment est muni d’un système de sécurité adéquat et son emplacement limite les menaces envers les installations», souligne un document remis aux élus.

Le déménagement du service des enquêtes est la première phase de ce projet inscrit au Programme triennal des immobilisations (PTI) présenté en janvier. Au coût de 23,5M$, ce volet du projet comprend la rénovation et l’agrandissement du bâtiment, l’achat de mobilier et les frais de déménagement du SPVM.

L’an dernier, la Ville avait accordé 11,5M$ pour ce projet, mais les coûts ont été revus à la hausse et présentés au comité des projets d’envergure à l’automne dernier. Des contrats ont même déjà été octroyés.

Dans un deuxième temps, le SPVM construira de nouvelles salles de tir, puis un centre de formation sur le terrain adjacent au bâtiment. Avant de réaliser cela, une décontamination des sols sera nécessaire puisque le terrain est situé entre une carrière et des raffineries pétrolières.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!