TC Media - Audrey-Anne Maltais Carl Gagné, éducateur canin.

Les attaques de chien font de plus en plus les manchettes. L’éducation sur la façon d’approcher les chiens fait défaut au Québec et selon l’éducateur canin, Carl Gagné, on devrait l’enseigner dans les écoles.

M. Gagné souligne que l’on peut observer deux tendances, soit les enfants adorent les chiens, soit ils en ont très peur.

«Souvent, ceux qui aiment beaucoup les animaux en ont à la maison et ils doivent comprendre que ce n’est pas parce que leur chien est gentil que les chiens des autres le sont tous.»

L’éducateur canin nous explique les meilleures façons pour approcher un chien et comment réagir dans diverses situations.

Signaux d’apaisement
Selon lui, dès que l’on se pose la question à savoir si le chien est dangereux et si on devrait l’approcher, on ne l’approche pas.

«C’est comme quand tu veux traverser la rue, si tu te demandes si tu as le temps de traverser, tu ne traverses tout simplement pas.»

Même si le propriétaire du chien nous dit que son animal n’est pas dangereux, on doit prendre le temps de l’observer, car les chiens envoient des «signaux d’apaisement». Il s’agit de postures, regards, mimiques et mouvements que les chiens produisent pour faire comprendre qu’ils sont dans un état inconfortable.

«Premièrement, si le chien est malpropre, saute et est très excité, on ne l’approche pas, précise M. Gagné. Un chien qui bâille, un chien qui halète, c’est-à-dire qu’il sort la langue très rapidement, qui a la queue entre les pattes ou duquel on voit le blanc des yeux, envoie des signaux d’apaisement.»

L’éducateur canin souligne que la peur mène vers l’agressivité. Ainsi, si un chien a peur, il peut devenir agressif.

À l’approche du chien
Lorsqu’on a obtenu le feu vert du maître, que le chien semble calme et qu’on décide que l’on veut s’approcher, on doit tout de même suivre quelques règles.

«On ne doit jamais regarder le chien dans les yeux. On l’approche de côté, ce qui nous rend moins imposants. Il ne faut jamais s’accroupir, crier ou lancer des objets. On peut lui faire sentir notre main et on ne doit jamais lui flatter la tête», explique M. Gagné.

Selon ce dernier, la plupart des gens ont tendance à vouloir flatter le dessus de la tête, mais on devrait le flatter sur le côté du corps. De cette façon, on peut toujours garder un œil sur la tête.

Il reste que la meilleure façon serait d’attendre que le chien vienne vers nous.

«La règle la plus importante de toutes demeure qu’on ne doit jamais faire confiance à un chien, puisqu’il reste toujours imprévisible. Donc, on ne doit jamais laisser un chien seul avec un enfant, même si on a confiance en lui», conclut l’éducateur canin.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!