AFP Relaxnews

QUÉBEC — Le gouvernement Couillard fait miroiter la création de 1500 emplois directs et indirects en finançant la moitié d’un programme de 17,2 millions $ afin de stimuler le développement de prototypes d’autobus et camions électriques entièrement conçus au Québec.

Annoncé mercredi à Québec, ce projet a retenu cinq entreprises qui formeront un consortium afin de proposer quatre prototypes — deux autobus pour le transport de personnes et deux camions pour le transport de marchandises.

«Sur 10 ans, le potentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) est de 50 000 tonnes, a expliqué la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, en conférence de presse. D’un point de vue économique, c’est un projet porteur et mobilisateur.»

Le constructeur d’autobus scolaires traditionnels et électriques Autobus Lion, TM4, qui conçoit des moteurs électriques, le spécialiste des bornes de recharge AddÉnergie, le fabricant d’appareils électroniques Solution Adetel et Alcoa forment le consortium.

«Une attention particulière sera accordée à l’utilisation de l’aluminium, a souligné Mme Anglade, en référence à la présence du géant américain dans le consortium. Cela va contribuer à l’atteinte de l’un des objectifs de la stratégie québécoise de développement de l’aluminium, soit d’augmenter les activités de transformation.»

Au total, 26 emplois seront créés parmi les cinq partenaires au cours des trois prochaines années.

Dévoilé en 2015, le plan d’électrification des transports du gouvernement Couillard, qui s’échelonne jusqu’en 2020, prévoyait une enveloppe de 20 millions $ pour appuyer de tels projets.

AddÉnergie estime que ce projet lui permettra notamment de bonifier son offre de produits en ajoutant le segment des bornes de recharge pour les autobus scolaires ainsi que les véhicules lourds.

L’entreprise de Québec, où se tenait la conférence de presse, développera une borne ainsi qu’une application logicielle pour les prototypes qui doivent être développés.

«Notre expertise nous permet de répondre à tous les types de besoins de recharge, de votre véhicule personnel à l’autobus qui transporte vos enfants à l’école», a dit son président et chef de la direction, Louis Tremblay.

En juin dernier, AddÉnergie avait lancé un réseau pancanadien de bornes de recharge pour véhicules électriques qui comptera initialement 2000 stations de recharge dans cinq provinces: le Québec, l’Ontario, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!