MONTRÉAL — L’humoriste Mike Ward pourra porter en appel le jugement qui l’a condamné à payer 35 000 $ à Jérémy Gabriel et 7000 $ à sa mère, a tranché la juge de la Cour d’appel Manon Savard mercredi.

Le Tribunal des droits de la personne avait déterminé, en juillet, que l’humoriste avait porté atteinte au droit à l’égalité du jeune homme en tenant des propos discriminatoires fondés sur son handicap lors d’un spectacle présenté à 230 reprises de 2010 à 2013.

Bien que l’autorisation de porter la cause en appel ait été accordée mercredi, l’appel ne devrait pas être entendu avant environ un an.

L’avocat de Mike Ward, Julius Grey, allègue que le Tribunal a commis des erreurs de droit et de faits dans son jugement. Il affirme, notamment, que l’instance a omis de considérer que les commentaires de l’humoriste étaient protégés par la liberté d’expression.

Dans les documents déposés en cour par Me Grey, celui-ci stipule que si la décision du Tribunal n’est pas infirmée, elle créera un dangereux précédent en la matière.

Jérémy Gabriel, atteint du syndrome de Treacher Collins, s’était fait connaître entre autres pour avoir chanté pour le pape et Céline Dion.

Dans sa décision de 33 pages, le Tribunal avait donné raison à Jérémy Gabriel et à ses parents ainsi qu’à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, qui soutenaient que les propos tenus par l’humoriste sur le handicap du jeune homme avaient «porté atteinte à son droit à la sauvegarde de sa dignité, de son honneur et de sa réputation, sans discrimination».

En entrevue avec La Presse canadienne, Jérémy Gabriel avait déclaré en juillet que la décision de Mike Ward et de son avocat de porter la cause en appel prouvait que l’humoriste n’avait pas compris ce qui lui était reproché.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!