MONTRÉAL — L’Association Parents Orphelins, qui regroupe des familles vivant un deuil périnatal, tiendra samedi sa «marche lumineuse» dans le quartier Ahuntsic de Montréal.

L’événement vise à sensibiliser les Québécois à la tragédie des parents qui perdent leur bébé en cours de grossesse ou dans la première année suivant la naissance.

La «marche lumineuse» représente également une occasion pour les parents endeuillés de commémorer leur enfant en compagnie de familles au vécu similaire et ainsi, d’appartenir à une communauté.

Selon l’organisation, 23 000 familles perdent un bébé chaque année dans la province.

La porte-parole de l’association, Alexandrine Chappet, souligne que le deuil périnatal suscite trop souvent l’incompréhension et entraîne l’isolement des parents concernés.

Néanmoins, Mme Chappet maintient que, contrairement à la croyance populaire, le décès d’un bébé est une épreuve susceptible de consolider un couple. «Bien qu’on l’exprime de façon différente, on a quand même une accroche, un vécu en commun — ce qui fait que les couples se soudent autour de ce qu’ils ont vécu», expose-t-elle.

Alors que la marche en est à sa troisième année, l’Association Parents Orphelins tient une journée de sensibilisation au deuil périnatal depuis maintenant huit ans. L’organisme dit attendre au moins 200 personnes pour l’occasion.

Mme Chappet estime que la «marche lumineuse» porte ses fruits, tandis que la «sensibilisation à la cause grandit d’année en année» et que le système de santé lance ses propres initiatives pour soutenir les Québécois ayant perdu un bébé.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!