Le gouvernement canadien a abandonné son litige commercial avec la Corée du Sud sur les importations de boeuf canadien.

Le ministre du Commerce, Ed Fast, a dit lundi avoir avisé les responsables d’abandonner les procédures devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) puisque la Corée du Sud avait repris les importations en janvier.

La Corée du Sud avait interdit les importations de boeuf canadien après l’éclosion de la maladie de la «vache folle» en 2003.

Mais le ministre Fast a affirmé que depuis la levée de l’interdiction, plus de 30 cargaisons de boeufs commercial du Canada avaient passé les douanes sud-coréennes.

L’Association des bouviers canadiens a salué la décision et affirmé sur son site web espérer que le Canada et la Corée du Sud puissent désormais conclure des négociations de longue date sur une entente de libre-échange.

Le ministère du Commerce a indiqué que la Corée du Sud représentait le dernier marché asiatique à lever l’embargo ayant suivi l’affaire de la maladie de la «vache folle», ou encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

Selon le ministère, l’industrie estime que la valeur des exportations de boeuf à la Corée du Sud pourrait grimper à 30 millions $ d’ici 2015.

L’annonce de lundi suit la rencontre bilatérale du premier ministre Stephen Harper avec le président coréen Lee Myung-bak lors du sommet du G20 à Mexico.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!