Jeff McIntosh Jeff McIntosh / La Presse Canadienne

CRANBROOK, C.-B. — Des dizaines de certificats de mariage, certains délivrés le même jour, ont été déposés en preuve, mercredi, au procès pour polygamie de deux «évêques» d’une secte fondamentaliste de Colombie-Britannique.

Winston Blackmore est le leader spirituel de la communauté de Bountiful, qui suit les préceptes de l’Église fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours, mouvement issu des mormons aux États-Unis. La secte cautionne notamment la pratique de la polygamie.

M. Blackmore est marié à 24 femmes, tandis que son coaccusé James Oler aurait quatre épouses au sein de cette communauté installée dans le sud-est de la province, selon l’acte d’accusation.

Les certificats de mariage déposés en cour mercredi avaient été saisis en 2008 lors d’une perquisition menée dans un ranch du Texas lié à la même secte.

L’Église fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours s’était dissociée de l’Église mormone «traditionnelle» lorsque celle-ci a renoncé à la polygamie, au tournant du XXe siècle. La polygamie était de mise depuis une cinquantaine d’années chez les mormons, a expliqué mercredi un témoin expert de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, Brian Hales. Les mormons, dont le siège se trouve à Salt Lake City, contestent même leur parenté avec ces fondamentalistes.

Le procès devant juge seule, qui s’est ouvert mardi, devrait durer plusieurs semaines, au palais de justice de Cranbrook.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!