National

Polygamie: des certificats de mariage à la douzaine

CRANBROOK, C.-B. — Des dizaines de certificats de mariage, certains délivrés le même jour, ont été déposés en preuve, mercredi, au procès pour polygamie de deux «évêques» d’une secte fondamentaliste de Colombie-Britannique.

Winston Blackmore est le leader spirituel de la communauté de Bountiful, qui suit les préceptes de l’Église fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours, mouvement issu des mormons aux États-Unis. La secte cautionne notamment la pratique de la polygamie.

M. Blackmore est marié à 24 femmes, tandis que son coaccusé James Oler aurait quatre épouses au sein de cette communauté installée dans le sud-est de la province, selon l’acte d’accusation.

Les certificats de mariage déposés en cour mercredi avaient été saisis en 2008 lors d’une perquisition menée dans un ranch du Texas lié à la même secte.

L’Église fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours s’était dissociée de l’Église mormone «traditionnelle» lorsque celle-ci a renoncé à la polygamie, au tournant du XXe siècle. La polygamie était de mise depuis une cinquantaine d’années chez les mormons, a expliqué mercredi un témoin expert de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, Brian Hales. Les mormons, dont le siège se trouve à Salt Lake City, contestent même leur parenté avec ces fondamentalistes.

Le procès devant juge seule, qui s’est ouvert mardi, devrait durer plusieurs semaines, au palais de justice de Cranbrook.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *