OTTAWA — Des médecins canadiens mettent de l’avant certaines études qui suggèrent que le cannabis pourrait un jour contribuer à réduire la consommation d’opioïdes, des drogues beaucoup plus puissantes et qui créent une forte dépendance.

Le docteur Mark Ware, vice-président du Groupe de travail sur la légalisation et la réglementation du cannabis, mis sur pied par le gouvernement libéral à Ottawa, estime qu’un cadre juridique permettra de mener plus facilement des recherches dans ce secteur.

Le réputé chercheur de l’Université McGill rappelle que les opioïdes sont relativement peu efficaces pour combattre les troubles chroniques de la douleur. Le cannabis, par contre, pourrait peut-être avantageusement remplacer les opioïdes à ce chapitre, selon le médecin de famille, qui codirige le Réseau québécois de recherche sur la douleur.

Le Canada se classe au deuxième rang dans le monde, après les États-Unis, pour la consommation d’opioïdes par habitant.

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, soutient que la légalisation du cannabis et le phénomène des opioïdes sont deux dossiers complètement différents, et que les effets de la marijuana — bénéfiques ou nocifs — doivent être étudiés plus à fond.

Le gouvernement libéral entend légaliser l’usage récréatif de la marijuana d’ici juillet 2018.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!