TC Media - Archives L'édifice Marie-Guyart.

QUÉBEC — Un appel à la bombe a été fait à l’édifice Marie-Guyart, lundi après-midi, à Québec, et trois personnes ont été arrêtées relativement à l’incident, selon la police de Québec.

L’incident est maintenant clos: le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a annoncé que les occupants avaient réintégré l’édifice gouvernemental, qui est situé sur rue de la Chevrotière, près de l’Assemblée nationale.

La police de Québec a précisé dans un courriel qu’elle avait reçu un appel peu avant 15 h dans lequel on l’informait qu’un «engin explosif» allait exploser dans cet édifice.

Après avoir fouillé le bâtiment, le SPVQ n’a trouvé aucune bombe; il «pourrait s’agir d’un canular», a indiqué la police.

Trois personnes, dont deux mineurs, ont été arrêtées par la police ailleurs dans la ville et pourraient faire face à des accusations.

Elles sont actuellement interrogées par les enquêteurs du module des crimes majeurs du SPVQ. Si les individus ont à comparaître, cela se fera mardi, a ajouté la police.

Dimanche après-midi, les membres du groupe proche de l’extrême droite La Meute avaient été confinés plusieurs heures dans le stationnement de l’édifice, qui était bloqué par des contre-manifestants. Les membres du groupe avaient finalement pu manifester en fin d’après-midi.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!