National
15:46 21 août 2017 | mise à jour le: 21 août 2017 à 16:36 Temps de lecture: 2 minutes

Édifice Marie-Guyart: l'incident est clos

Édifice Marie-Guyart: l'incident est clos
Photo: TC Media - Archives

QUÉBEC — Un appel à la bombe a été fait à l’édifice Marie-Guyart, lundi après-midi, à Québec, et trois personnes ont été arrêtées relativement à l’incident, selon la police de Québec.

L’incident est maintenant clos: le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a annoncé que les occupants avaient réintégré l’édifice gouvernemental, qui est situé sur rue de la Chevrotière, près de l’Assemblée nationale.

La police de Québec a précisé dans un courriel qu’elle avait reçu un appel peu avant 15 h dans lequel on l’informait qu’un «engin explosif» allait exploser dans cet édifice.

Après avoir fouillé le bâtiment, le SPVQ n’a trouvé aucune bombe; il «pourrait s’agir d’un canular», a indiqué la police.

Trois personnes, dont deux mineurs, ont été arrêtées par la police ailleurs dans la ville et pourraient faire face à des accusations.

Elles sont actuellement interrogées par les enquêteurs du module des crimes majeurs du SPVQ. Si les individus ont à comparaître, cela se fera mardi, a ajouté la police.

Dimanche après-midi, les membres du groupe proche de l’extrême droite La Meute avaient été confinés plusieurs heures dans le stationnement de l’édifice, qui était bloqué par des contre-manifestants. Les membres du groupe avaient finalement pu manifester en fin d’après-midi.

Articles similaires