COLEMAN, Î.-P.-É. – La découverte de centaines de poissons morts à l’Île-du-Prince-Édouard soulève des craintes chez les environnementalistes concernant l’utilisation de pesticides au sein de l’industrie agricole provinciale.

Selon Dale Cameron de Trout Unlimited, plus de 2000 poissons ont été retirés d’une zone longue de trois kilomètres à Coleman, depuis jeudi, à la suite de fortes pluies.

M. Cameron, qui a découvert les cadavres de poissons, affirme qu’il s’agit de plus du triple du nombre de poissons qui se sont échoués sur les plages de la région en juillet dernier, bien que la nouvelle découverte soit concentrée dans une zone plus petite.

La chef du Parti vert provincial Sharon Labchuk a déclaré que la loi qui oblige le développement de zones tampon entre les cours d’eau et les champs agricoles ne fonctionne pas.

Elle affirme que les pesticides devraient être éliminés de l’industrie agricole de la province, puisque les écoulements de pesticides ont, par le passé, été un facteur important dans la mort de poissons, bien que la cause de cet incident particulier ne soit pas encore connue.

Au dire de Gretchen Fitzgerald, du Sierra Club Canada, la mort de poissons, l’an passé, avait poussé le gouvernement provincial à présenter des changements aux règles existantes, modifications qui, espère-t-elle, seront présentées au Parlement cet automne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!