OTTAWA – L’ancienne inspectrice générale du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) a qualifié de «grande perte» l’abolition de son poste par le gouvernement.

Eva Plunkett a pris sa retraite en décembre dernier et les conservateurs ont profité de l’occasion pour supprimer le poste, soutenant que cette mesure permettrait d’économiser de l’argent et d’éviter les répétitions.

Le gouvernement a annoncé que le Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité, qui se rapporte au Parlement, assumera les fonctions de l’inspecteur général.

Selon Mme Plunkett, il est ridicule de croire que le comité pourra faire le même travail que l’inspecteur puisqu’il s’agit de deux entités distinctes ayant chacune leur rôle.

C’était la première fois que l’ex-inspectrice se prononçait publiquement sur ce sujet.

En tant qu’inspectrice générale du SCRS, Eva Plunkett servait de «système d’alarme» au ministre de la Sécurité publique, l’avisant rapidement des problèmes qui menaçaient de survenir.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!