MONTRÉAL — Plus d’un millier de personnes ont manifesté samedi dans les rues de Montréal pour réclamer la démission «urgente» du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

La marche, qui était organisée par Québec solidaire, a rassemblé plusieurs militants du parti, mais aussi des citoyens qui contestent les réformes mises de l’avant par M. Barrette depuis qu’il est en poste, en 2014.

«Je trouve ça regrettable qu’il ne soit pas parti avant. Monsieur Couillard, là, s’il-vous-plaît, regardez donc ce que les citoyens vous disent depuis longtemps. Il est de trop dans votre ministère», a lancé Marielle Cormier, qui disait manifester d’abord pour sa fille, une omnipraticienne, et non par sympathie pour Québec solidaire.

De son côté, Daïsha Saliba, une étudiante en soins infirmiers, a dit espérer que la manifestation amène une prise de conscience chez le premier ministre Philippe Couillard.

«Je ne demande pas exactement à ce qu’il (M. Barrette) soit renvoyé, mais juste de faire cet acte de pression, ça peut lui faire réaliser qu’effectivement, dans la société il y a un problème et qu’il faut qu’il fasse des actions», a-t-elle expliqué, avouant éprouver de la peur à l’idée d’entrer sur le marché du travail dans les conditions actuelles.

Les manifestants, dans une ambiance festive, scandaient des slogans tels que: «Dehors Barrette» et «Solidaires pour la santé, pour une vraie égalité». Dans une pointe d’humour, ils ont aussi invité le ministre à se «trouver une job dans le Nord» — faisant référence à une blague qu’avait faite l’ancien premier ministre Jean Charest pendant la crise étudiante de 2012.

Les marcheurs ont fourmillé dans les rues du Quartier latin, jusqu’au bureau du premier ministre Philippe Couillard au centre-ville, où ils ont remis symboliquement une copie de la pétition réclamant la démission de M. Barrette, qui selon les organisateurs, avait récolté environ 54 000 signatures.

Selon le député Amir Khadir, il est «urgent» que le ministre Barrette se retire dans les circonstances. Il a ajouté que le premier ministre Couillard avait maintenant six mois avant les prochaines élections pour «apporter des correctifs».

«Il ne peut pas rejeter la faute sur Gaétan Barrette uniquement. C’est lui qui l’a choisi, c’est lui qui doit remédier immédiatement à la situation», a-t-il déclaré en point de presse avant la marche.

M. Khadir n’a pas avancé de nom pour remplacer M. Barrette, mais selon lui, ce dernier doit partir immédiatement car il a «perdu toute crédibilité.»

Québec solidaire a organisé cette manifestation alors que plusieurs infirmières et d’autres travailleurs du secteur de la santé ont pris la parole dans les dernières semaines pour contester leurs conditions de travail.

Le ministre Barrette a tenté, depuis, de trouver des moyens pour répondre à la grogne, mais la signature d’une entente financière entre les médecins spécialistes et le gouvernement du Québec semble avoir mis de l’huile sur le feu dans l’opinion publique.

Interrogé récemment sur son ministre de la Santé, le premier ministre Couillard semblait toujours avoir confiance en M. Barrette.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!