Deux candidats de la Coalition avenir Québec ont été éclaboussés dans des reportages de Radio-Canada, diffusés mardi. De nouvelles allégations de financement douteux à l’époque de sa campagne à la mairie de Montréal ont été portées contre Jacques Duchesneau, candidat de la CAQ dans Saint-Jérôme.

D’anciens collaborateurs de M. Duchesneau ont affirmé à Radio-Canada qu’en 1998, son organisation n’avait pas déclaré dans ses états financiers tous les dons anonymes récoltés le 21 mai de cette année-là, lors du lancement du Parti Nouveau Montréal. Ce parti avait déclaré des dons anonymes (légaux à l’époque, mais les montants devaient être déclarés avec exactitude) de 2590$ alors que plusieurs sources avancent plutôt un montant d’environ 50 000$.

Interrogé par Radio-Canada, l’ancien directeur de l’Unité anticollusion a décrit ces allégations de «loufoques» surtout que le Directeur général des élections a enquêté sur le remboursement de sa dette de la campagne de 1998 à la suite de reportages de QMI et TVA, en 2010.

D’autres allégations de financment douteux
Maud Cohen, candidate dans Laval-des-Rapides et présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) jusqu’à tout récemment, a aussi été visée dans un reportage de la Société d’État. Selon Radio-Canada, l’OIQ s’apprête à déposer des accusations contre 11 ingénieurs pour des activités liées à du financement politique douteux. Mais, pour un groupe d’anciens dirigeants de l’Ordre et du Réseau des ingénieurs, c’est trop peu trop tard.

S’il y a 11 accusations à venir, il n’y a eu, à ce jour, aucun blâme à la suite des 1200 plaintes reçues. Toujours selon Radio-Canada, les allégations se multiplient depuis plusieurs années. Il y a presque trois ans, un sondage mené par le Réseau des ingénieurs indiquait même que le tiers d’entre eux avaient été témoins de cas de favoritisme.

Rappelons que depuis le début de la campagne, le chef de la CAQ, François Legault se targue d’avoir une équipe d’incorruptibles.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!