Archives Métro Le ministre Camille Laurin, qui en avait été le grand instigateur et défenseur, a laissé sa marque dans l’histoire du Québec comme étant le «Père de la Loi 101».

MONTRÉAL – Adoptée à l’Assemblée nationale le 26 août 1977, la Loi 101, qui a fait du français la langue officielle du Québec, célèbre ses 35 ans dimanche.

La Charte de la langue française avait été promulguée par le gouvernement péquiste de René Lévesque. Le ministre Camille Laurin, qui en avait été le grand instigateur et défenseur, a laissé sa marque dans l’histoire du Québec comme étant le «Père de la Loi 101».

Cette loi venait en quelque sorte remplacer la Loi 22 votée par le gouvernement libéral de Robert Bourassa, trois ans plus tôt.

Depuis son entrée en vigueur, plusieurs dispositions de la Loi 101 ont été contestées devant les tribunaux, dont la Cour suprême du Canada. Plus de 200 amendements ont été apportés.

De nombreux nationalistes québécois estiment que la Loi 101 a été trop «affaiblie» et font pression pour que le gouvernement du Québec lui redonne plus de poids.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus