Collaboration spéciale/CSQ Louise Chabot, la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ)

MONTRÉAL – La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) salue les décisions prises par Pauline Marois à sa première semaine à la tête du gouvernement québécois.

Sa présidente, Louise Chabot, souligne notamment l’abrogation de la loi spéciale concernant le conflit étudiant, l’annulation de la hausse des frais de scolarité, la disparition de la taxe santé, la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-II et l’ajout de nouveaux paliers d’imposition.

Elle qualifie ces décisions de «sages et courageuses», précisant que les engagements électoraux du Parti québécois (PQ) étaient «précis» et «clairs».

Pauline Marois a connu une première semaine d’activités particulièrement remplie. Outre les décisions énumérées plus haut, la cheffe péquiste a annoncé le maintien de la hausse de l’aide financière aux études et l’annulation éventuelle du prêt accordé par le gouvernement Charest à Mine Jeffrey dans le but de relancer l’industrie de l’amiante à Asbestos.

Sa nouvelle ministres des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a quant à elle réitéré son intention d’imposer un moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus