EDMONTON – Des commentaires émis par le regretté premier ministre albertain Peter Lougheed ont marqué les audiences publiques à propos du projet d’oléoduc Northern Gateway, qui vise à transporter du pétrole des sables bitumineux de l’Alberta aux marchés asiatiques.

Les deux parties prenantes du débat ont tenté de récupérer les déclarations de l’ex-premier ministre albertain décédé le 13 septembre.

Rick Neufeld, l’un des avocats pour Enbridge, la compagnie à l’origine du projet, a laissé entendre, lors du contre-interrogatoire de Gil McGowan, le président de l’Alberta Federation of Labour, que M. Lougheed appuyait la construction de l’oléoduc.

Ce à quoi M. McGowan a plutôt suggéré que M. Lougheed comprenait les inquiétudes voulant qu’un trop grand nombre de projets des sables bitumineux exportaient du pétrole brut et délestaient les Albertains d’une partie des bénéfices qu’ils en tireraient si ce pétrole était raffiné dans la province.

La précédente affirmation de la Fédération, soit que le projet de 6 milliards $ rendrait plus ardu le raffinage et les emplois dans ce domaine en Alberta, en plus de faire grimper le coût du carburant partout au pays, a été attaquée à plusieurs reprises lors du contre-interrogatoire.

M. Neufeld a ainsi fait remarquer qu’il ne manquait pas de ressources pour quiconque voudrait bâtir une raffinerie. Enbridge n’a non plus jamais dit vouloir limiter l’accès au pétrole brut.

L’avocat a également souligné qu’il était faux d’affirmer que les oléoducs encourageaient le transport de ressources naturelles brutes.

Pour M. McGowan, toutefois, de tel projets pousseront à la hausse le prix du développement industriel en Alberta. L’oléoduc accélérera l’exploitation des sables bitumineux, créant une demande telle pour les travailleurs et les matériaux que leur coût augmentera, selon lui.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!