MONTRÉAL – Une trentaine de policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont procédé au démantèlement d’une maison de débauche à Drummondville, dans le Centre-du-Québec, mardi soir.

Sept personnes, dont le propriétaire du bar de danseuses nues, la gérante, des serveuses et des danseuses, ont été arrêtées pour proxénétisme et trafic de cocaïne. Des accusations en lien avec une maison de débauche devraient aussi être retenues mercredi au palais de justice de Drummondville.

Trois des suspects ont été libérés sous promesse de revenir en cour le 23 novembre prochain.

Une enquête, amorcée en mars, a mené à la perquisition qui s’est mise en branle à 18 h, mardi, à cet établissement licencié de la rue Montplaisir.

L’enquête a démontré que des services sexuels étaient offerts dans des isoloirs et des loges privées.

De la cocaïne en sachets et de l’argent ont été saisis.

Des informations du public seraient à l’origine de l’importante opération policière.

L’établissement a été fermé. Des procédures judiciaires viseront à faire confisquer l’immeuble.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!