TORONTO – Les propriétaires du centre commercial du nord de l’Ontario dont le toit s’est partiellement effondré en juin dernier ne pourront pas obtenir de financement de la part de la province pour participer à l’enquête publique sur l’incident.

Dans un jugement rendu jeudi, le commissaire Paul Bélanger a décrété que Bob Nazarian et son fils, Levin, n’avaient pas réussi à démontrer pourquoi les contribuables ontariens devraient payer leurs frais juridiques.

M. Bélanger a déclaré que les gens présentant ce type de requête devaient faire preuve de franchise et brosser un portrait clair de leur situation financière, ce qui n’était pas le cas des Nazarian.

En vertu de la loi, c’est au commissaire Bélanger à recommander au procureur général les noms de ceux dont la province devrait financer la participation à l’enquête.

Dans leur demande, Bob et Levin Nazarian ont fait valoir que le Centre Algo, situé à Elliot Lake, était leur principale source de revenus, qu’ils faisaient face à des poursuites de plusieurs millions de dollars en lien avec l’incident et qu’ils n’avaient donc pas les moyens de payer pour prendre part au processus.

Paul Bélanger a répondu qu’il n’était pas d’accord avec ces arguments parce qu’il était impossible d’évaluer même de manière sommaire la situation financière des deux hommes.

Prévue pour 2013, l’enquête tentera de faire la lumière sur l’écroulement d’une partie du toit du centre commercial survenu le 23 juin qui a coûté la vie à Doloris Perizzolo, âgée de 74 ans, et Lucie Aylwin, âgée de 37 ans, en plus de faire plusieurs blessés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!