Cmd. Chris Hadfield Cmd. Chris Hadfield / La Presse Canadienne

LONGUEUIL, Qc – L’astronaute canadien Chris Hadfield croit que tous gagneraient à voir le monde à travers les yeux des astronautes qui sont à bord de la Station spatiale internationale.

Au cours de sa première conférence de presse depuis son arrivée dans ce grand laboratoire en orbite, il y a trois semaines, l’astronaute de 53 ans a été questionné sur le conflit en Syrie, jeudi.

Il a répondu qu’il était difficile de concilier la beauté du monde vue de l’espace et les souffrances terribles que les gens s’infligent les uns aux autres.

M. Hadfield avait publié sur son fil Twitter, plus tôt cette semaine, une photo de ce pays du Proche-Orient pour ses abonnés — qui étaient au nombre de 160 000 jeudi. Au moment de son départ pour l’espace, le 19 décembre, cet utilisateur prolifique du site de microblogues comptait seulement 20 000 abonnés.

«C’est incroyable d’avoir la chance de prendre des photos comme ça. C’est merveilleux. Le passe-temps préféré des astronautes ici, c’est d’observer la Terre.», a-t-il lancé.

«Pour moi, ce que je préfère, ce sont les nuages. Ce sont des choses tellement belles avec leurs couleurs et leurs textures», a-t-il poursuivi.

M. Hadfield a indiqué que la Station spatiale était dotée de moyens technologiques comme Twitter, ce qui lui permettait de partager en temps réel le quotidien de l’équipage et d’expliquer au reste du monde en quoi consistent les tâches à accomplir.

M. Hadfield a d’ailleurs parlé des nombreuses expérimentations qui seraient réalisées durant son périple. Certaines expériences ne peuvent être effectuées sur la Terre, puisqu’elles nécessitent un environnement exempt de pesanteur. L’équipage mènera notamment des expérimentations physiques et médicales.

Il s’agit du troisième vol spatial pour l’astronaute originaire de Sarnia, en Ontario.

Lors de son premier voyage dans l’espace, en novembre 1995, M. Hadfield avait visité la station spatiale russe Mir. À son deuxième voyage, en avril 2001, il avait séjourné dans la Station spatiale internationale. Il avait alors effectué deux sorties dans l’espace pendant cette mission.

M. Hadfield a indiqué qu’il y avait une grande différence entre les visites de courte durée dans l’espace et les séjours plus longs. Il croit qu’il n’aura pas besoin de tout précipiter cette fois-ci.

M. Hadfield participe actuellement à une mission de cinq mois et il deviendra, à la mi-mars, le premier Canadien à prendre le commandement de la Station spatiale.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!