Les médias aident les communautés culturelles à garder un lien avec leur pays d’origine, mais aussi à découvrir leur nouvelle patrie. C’est ce qu’ont constaté le Groupe de recherche et d’observation sur les usages et cultures médiatiques (GRM) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et le Centre d’études sur les médias de l’Université Laval (CEM).

Ils ont mené une étude sur l’attachement des communautés haïtienne, italienne et ma­ghrébine de Montréal aux médias. Les résultats ont été dévoilés vendredi lors d’un colloque à l’UQAM. «[Les médias], c’est un élément à travers lequel l’identité de ces communautés s’exprime», rapporte Josianne Millette, qui est membre du GRM. Et cette identité des communautés culturelles devient hybride puisqu’elle est multiple, selon l’étude.

En conséquence, les communautés culturelles s’abreuvent auprès de plusieurs sources médiatiques, autant de leur pays d’origine que de leur terre d’accueil. Par exemple, un Italien d’origine s’informe auprès de la chaîne de télévision italienne RAI et de la station de radio montréalaise 98,5. «Les usages des médias sont complémentaires, explique Mélanie Millette, aussi membre du GRM. On n’est pas dans une logique de l’un ou l’autre.»

Rôle de l’internet

L’internet permet aussi aux communautés culturelles montréalaises de maintenir un lien avec leur pays d’origine. Par exemple, 43 % des répondants d’origine ma­ghré­bine qui sont attachés aux médias africains les suivent par l’internet. «[Toutefois], il y a une no­tion de fracture numérique qui fait en sorte que des pays sont plus en mesure que d’autres d’avoir une offre médiatique importante sur l’internet», précise Josianne Millette.

Cette recherche a été initiée par le directeur du CEM, Florian Sauvageau. Les communautés culturelles ont été choisies pour leur poids dé­mographique élevé et aussi parce qu’elles représentent des vagues migratoires différentes. Le rapport complet  sera publié ultérieurement.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!