Québec a annoncé lundi l’attribution d’un appui financier de 14,4 M$ pour la recherche en sciences du climat. Selon André Musy, directeur général du groupe de recherche en climatologie Ouranos,  ces fonds permettront d’obtenir des précisions sur les conséquences du climat sur l’environnement et la société. Cela aidera à mieux comprendre les besoins d’adaptation.

«Il reste beaucoup à faire  pour ce qui est des études du climat afin d’affiner nos projections et nos scénarios en matière d’impacts et de vulnérabilité et en matière socio-économique», a expliqué M. Musy.

Le directeur général a ajouté que l’investissement du gouvernement a déjà permis de lancer 10 programmes scientifiques regroupant une cinquantaine de projets. Il va en plus permettre d’octroyer des bourses aux étudiants-chercheurs.

Du côté du gouvernement, l’objectif est surtout de continuer à faire de la Belle Province un chef de file en matière de développement durable. «Le but est de faire du Québec l’endroit en Amérique du Nord où il y aura la plus faible empreinte carbone»,  a fait savoir le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Clément Gignac.

La ministre du Développement durable, Line Beauchamp, a ajouté que Québec consacrera 27 M$ en cinq ans au consortium Ouranos. 

Un manque à combler

Québec se trouve ainsi à combler le vide laissé par le retrait du gouvernement fédéral. «On déplore le retrait du fédéral du financement des travaux du Dr Laprise (du centre Escer de l’UQAM), mais le Québec répond présent à cet appel», a souligné le ministre Gignac.

Aussi dans National:

blog comments powered by Disqus