MONTRÉAL – Plusieurs immeubles ont été les cibles d’actes de vandalisme dans la nuit de lundi dans divers quartiers de Montréal. Certains des édifices visés abritent des bureaux de ministères du gouvernement du Québec.

A l’aube, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ne rapportait encore aucune arrestation.

Ves 3h05, des vandales se sont attaqués à un édifice du boulevard Marcel-Laurin, dans l’arrondissement Saint-Laurent, la circonscription du ministre de la Justice, Jean-Marc Fournier. Des fenêtres ont été fracassées et des traces de cocktail Molotov ont été trouvées.

Une quinzaines de minutes plus tard, d’autres gestes illégaux ont été commis au bureau de comté de la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, sur la rue Saint-Jacques, dans la circonscription de Saint-Henri/Sainte-Anne. Là aussi, du verre brisé et des objets incendiaires ont été trouvés mais aucun dommage n’a été causé par le feu.

Des graffitis peints en rouge ont aussi été tracés à cet endroit.

Un immeuble résidentiel a ensuite été attaqué sur la rue Beaubien, dans l’arrondissement Anjou, pour une raison inconnue, et quelques minutes plus tard, des boutilles contenant de l’essence a été trouvées dans un autre immeuble commercial, tout près de là.

Finalement, un immeuble commercial a été barbouillé de peinture rouge dans l’arrondissement Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce.

Depuis plusieurs semaines, le rouge est la couleur utilisée par des manifestants étudiants qui protestent contre la hausse des frais de scolarité. Cependant, la police de Montréal ne conclue pas encore à une série de gestes d’étudiants.

L’immeuble visé est situé sur le chemin de la Côte-des-Neiges à quelques pas d’importants pavillons de l’Université de Montréal. Il abrite notamment une institution financière, une agence de voyages, une clinique médicale mais aussi un bureau du ministère des Finances.

Sur l’une des portes d’entrée de la façade, les mots «justice sociale» ont été peints avec de la peinture rouge.

Certains des dossiers de vandalisme ont été confiés à l’escouade des incendies criminels du SPVM.

Vendredi dernier, les bureaux de circonscription de la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, dans l’arrondissement Montréal-Nord, ont été saccagés par une quinzaine de manifestants qui s’y étaient introduits par effraction. Des arrestations ont ensuite été faites.

Plus tôt la semaine dernière, d’autres gestes de vandalisme ont été perpétrés au Pavillon Roger-Gaudry de l’Université de Montréal.

-

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus