IQALUIT, Nunavut – Le gouvernement fédéral a annoncé mercredi qu’il investirait davantage d’argent pour démanteler ce qu’il reste du système de défense mis en place dans l’Arctique canadien à l’époque de la guerre froide.

La ministre de la Santé et de l’Agence canadienne de développement économique du Nord, Leona Aglukkaq, s’est engagée à débloquer 15 millions $ de plus afin de nettoyer deux autres sites ayant fait partie du réseau d’alerte avancé (DEW), un système de radar qui visait à protéger le nord du Canada de tout attaque.

Une fois terminée, l’opération de nettoyage des 42 emplacements situés au Yukon, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut aura été la plus coûteuse initiative du genre dans l’histoire du pays.

Ottawa a déjà déboursé 575 millions $ pour retirer les édifices et décontaminer les sols de la moitié de ces sites.

Le réseau DEW avait été installé dans les années 1950 et été en partie utilisé jusqu’en 1993.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus