LONDON, Ont. – Les enregistrements des conversations téléphoniques de l’homme accusé d’avoir tué Victoria Stafford démontrent qu’il aurait tracé un itinéraire de Woodstock, en Ontario, à Mount Forest, et dans le sens contraire, le 8 avril 2009, jour de l’enlèvement de l’enfant. Il s’agirait de la même route, soutient la Couronne, qu’il aurait empruntée pour kidnapper et tuer la fillette de 8 ans, a appris la cour jeudi.

Un appel a été effectué sur l’appareil de Michael Rafferty vers 19h47 ce soir-là, et l’appel a transité par une tour de transmission près de Mount Forest, selon les informations divulguées au tribunal.

Cet appel a été la clé qui a permis à la police de retrouver la dépouille de la petite fille plus de trois mois plus tard, a également appris la cour. La police examinait une large zone tout juste au sud de la région de Mount Forest, mais la découverte, en juillet 2009, de l’enregistrement de cet appel l’a amenée à déplacer leur zone de recherche un peu plus au nord.

La Couronne allègue que Rafferty et sa petite amie de l’époque, Terri Lynne McClintic, ont kidnappé Victoria à l’extérieur de son école de Woodstock à 15h32, et pris la route en direction est, vers Guelph, où Rafferty et McClintic se sont arrêtés pour acheter divers objets, dont un marteau et des sacs poubelle.

À partir de là, Rafferty a conduit vers le nord pour emprunter un chemin de traverse qui l’a mené dans un champ isolé au sud-est de Mount Forest, affirme la Couronne. Rafferty connaissait l’endroit puisqu’il avait vécu et travaillé à proximité, a appris la cour.

C’est là que Rafferty aurait violé l’enfant, a appris la cour. McClintic, qui purge déjà une peine de prison à perpétuité après avoir plaidé coupable à une accusation de meurtre prémédité, a témoigné qu’elle avait alors tué la fillette avec le marteau. Elle a toutefois maintenu jusqu’en janvier de cette année que Rafferty était plutôt celui qui a assassiné l’enfant.

Selon les enregistrements des données d’appel, l’accusé a passé 14 coups de fil à six numéros différents entre 11h13 et 12h06 le jour où Victoria a disparu. Les données des tours de transmission révèlent que ces appels ont été effectués à Woodstock. L’appel suivant a été passé à 16h19, cette fois à partir de Guelph.

McClintic a indiqué que Rafferty avait enlevé la pile de son téléphone alors qu’ils quittaient Woodstock, mais l’avait remise dans son appareil lorsqu’il est allé chercher des médicaments à Guelph.

Michael Rafferty, âgé de 31 ans, a plaidé non coupable aux accusations de meurtre prémédité, d’agression sexuelle causant des blessures et de kidnapping en lien avec la mort de Victoria Stafford.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!