MONTRÉAL – Un regroupement qui représente des familles d’accueil et des ressources intermédiaires pour la jeunesse a conclu une entente de principe pour son contrat de travail, près de deux ans après avoir amorcé sa négociation.

La Fédération des familles d’accueil et des ressources intermédiaires représente 1800 membres qui hébergent des jeunes pour le réseau de protection de la jeunesse ou qui servent de ressources intermédiaires.

Ces gens, qui dispensent des services après avoir conclu une entente avec un établissement du réseau de la santé et des services sociaux, avaient obtenu le droit de se syndiquer après une longue bataille, qui s’était réglée devant les tribunaux. Ils tentaient de conclure leur contrat de travail depuis mai 2010.

L’entente de principe conclue avec le comité patronal de négociation de la Santé et des Services sociaux prévoit surtout que ces travailleurs auront accès aux régimes sociaux comme le Régime des rentes du Québec et le Régime québécois d’assurance parentale.

Il s’agit là d’un gain important, a expliqué en entrevue Jacinthe Boucher, présidente de la Fédération. Auparavant, des gens qui avaient ainsi oeuvré comme famille d’accueil pendant une trentaine d’années n’avaient pas accès à ces régimes, a-t-elle précisé.

L’entente prévoit aussi des augmentations monétaires variables, de même que de meilleures conditions de représentation, notamment des procédures à suivre en cas de mésentente.

Cette entente marque surtout la reconnaissance du travail des familles d’accueil et des ressources intermédiaires, selon Mme Boucher. «On définit c’est quoi le travail d’une famille d’accueil et d’une ressource intermédiaire», a-t-elle dit.

Mme Boucher effectuera une tournée de neuf régions du Québec pour expliquer le contenu de l’entente de principe à ses 1800 membres. Ceux-ci se prononceront à la fin du mois de mai.

La Fédération des familles d’accueil et des ressources intermédiaires du Québec, peu habituée à négocier ce genre d’accord, avait conclu une entente de service avec la FTQ (Union des employés de service, section locale 800) pour mener à bien cette négociation.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus