Graham Hughes/La Presse canadienne

OTTAWA – La ministre fédérale du Travail, Lisa Raitt, a demandé à deux arbitres de tenter de régler des conflits entre Air Canada et certains de ses syndicats.

Le transporteur et deux syndicats avaient indiqué le mois dernier être prêts à reprendre les pourparlers, mais ils attendaient la nomination d’un arbitre dans leur dossier respectif.

La ministre Raitt avait renvoyé les conflits devant le Conseil canadien des relations industrielles le mois dernier, empêchant Air Canada d’imposer un lock-out à ses pilotes, et au syndicat des mécaniciens de déclencher une grève.

Mme Raitt a confié à Douglas Stanley la tâche de tenter de régler le différend entre le transporteur et ses pilotes.

La candidature de l’avocat Douglas Stanley, ancien sous-ministre du Travail du Nouveau-Brunswick, avait été suggérée par les deux parties. Il devra rendre une décision concernant les offres finales soumises par le transporteur et le syndicat.

Dans l’autre dossier, la ministre a retenu la candidature de Michel Picher, qui avait été proposée par Air Canada et par l’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale, qui représente 8600 mécaniciens, manutentionnaires de bagages et agents de fret.

M. Picher est l’ancien vice-président de la Commission des relations de travail de l’Ontario.

Le gouvernement fédéral a adopté des lois de retour au travail qui ont envoyé le transporteur et les deux syndicats en arbitrage. Mme Raitt a toutefois répété à de nombreuses reprises qu’il serait préférable que les deux parties en arrivent elles-mêmes à une entente.

L’action d’Air Canada a cédé mercredi 2 cents à la Bourse de Toronto pour clôturer à 96 cents.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus