Métro Le Projet de loi spéciale 78

QUÉBEC – A l’instar des élus libéraux, la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec admet que la loi spéciale 78 adoptée vendredi à l’Assemblée nationale était une décision difficile à prendre, mais qu’elle était nécessaire et justifiée dans les circonstances.

Le président des jeunes libéraux, Kevin-Alexandre Lavoie, estime que la loi vient protéger les droits de chacun, tout en préservant l’ordre public et en maintenant la paix sociale.

Il ajoute qu’en raison du non-respect d’injonctions, en plus de gestes d’intimidation et de violence, des moyens dissuasifs exceptionnels devaient être mis de l’avant afin de contrer les intentions de petits groupes isolés désireux, selon lui, d’imposer leur point de vue en violant les lois et en créant un climat d’instabilité.

M. Lavoie explique que la primauté du droit et le respect des institutions sont des principes fondamentaux de toute démocratie.

Aussi dans Conflit étudiant:

blog comments powered by Disqus