Achives Métro

Le centre d’appels du Groupe Archambault, propriété de Renaud-Bray depuis 2015, a viré tous ses employés lundi matin, sans préavis.

En début de journée, Archambault écrivait sur sa page Facebook qu’un problème technique les empêchait de prendre des appels. Cependant, des employés ont vite indiqué sur le réseau social qu’il n’y avait aucun problème technique et que tout le personnel du centre d’appels avait été mis à la porte, sans préavis, le matin même.

Une employée du centre d’appels, qui désire rester anonyme, a raconté à Métro qu’elle s’est présentée au travail comme à l’habitude lundi matin, avant qu’on ne lui annonce qu’elle perdait son emploi.

«Nous étions six ce matin, mais nous sommes environ 20 employés en tout. Ils nous ont demandé de nous rendre dans la salle de conférence, où ils nous ont annoncé qu’ils fermaient la centrale téléphonique et qu’ils allaient renvoyer les appels en magasins, comme Renaud-Bray le fait déjà. Nous avons demandé à parler à notre représentant syndical, mais on n’avait pas le temps.»

Les employés n’ont eu que quelques minutes pour ramasser leurs affaires, rendre leur carte d’employé et partir.

Même si l’annonce est surprenante, les employés pressentaient la fermeture depuis quelque temps, relate l’employée qui s’est confiée à Métro. «La semaine dernière, [les patrons] avaient retiré les machines à eau disant qu’elles coûtaient trop cher.» Aussi, les locaux se vidaient tranquillement depuis quelques temps, laissant présager un déménagement.

Le député de Québec Solidaire, Amir Khadir, a dénoncé lundi après-midi la mise à pied des employés d’Archambault. «Cette façon de faire, typique du capitalisme sauvage, nous porte à penser que ces emplois seront probablement délocalisés dans un pays où les salaires sont moins élevés qu’ici. On constate aujourd’hui à quel point cette fusion d’Archambault et Renaud-Bray a été nuisible aux travailleurs. C’est tout aussi certain qu’elle nuira aussi aux consommateurs à long terme», a-t-il fait savoir dans un communiqué.

Métro a tenté de joindre le Groupe Archambault par téléphone, mais la seule réponse est un message vocal qui indique que personne ne pourra répondre puisque «les bureaux sont exceptionnellement fermés». Il n’a également pas été possible de rejoindre le siège social de Renaud-Bray.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!