Collaboration spéciale Pierre Fournier et Réal Godbout, créateurs de Red Ketchup.

BPour souligner les 30 ans de Red Ketchup, réputé agent du FBI qui carbure à la coke et à l’antigel, la Pastèque réédite l’intégrale de l’œuvre qui a vu le jour dans le regretté magazine satirique Croc. Entrevue avec Pierre Fournier (scénariste) et Réal Godbout (dessinateur et coscénariste) à l’occasion de la parution du Couteau aztèque et du tome 1 des recueils.

Dans le conflit entre le gouvernement Charest et les étudiants, qu’aurait fait Red Ketchup?
Godbout :
Généralement, il est du côté du pouvoir, ce qui n’en fait pas toujours quelqu’un de sympathique. Il taperait probablement sur des manifestants dans la rue. C’est un peu ça le personnage.

Quel parallèle pourrait-on établir entre Red, qui évoluait à l’époque de Reagan et de Tatcher, et l’époque actuelle?
Fournier :
Bien que Red fût conçu pour divertir, il s’agissait quand même d’une charge contre les films d’action un peu cons et bruyants. Effectivement, nous évoquions l’actualité par la bande. On a connu Bush et les montées de la droite un peu partout à l’époque et cela est encore d’actualité. Bref, c’est un peu comme si nous avions fait un cycle complet.

Vous ne semblez pas avoir vraiment joué la carte commerciale à l’époque : dessins animés, figurines, t-shirt, etc.
Fournier :
Non, nous nous sommes tenus loin de ça. Je crois que Croc, où nous travaillions, a lancé un t-shirt pendant quelques mois en guise de promo. Nous n’étions pas trop partisans d’une exploitation commerciale, qui aurait sans doute eu pour effet de diluer le personnage.

Comment voyez-vous l’état de la bédé au Québec?
Godbout :
On voit des auteurs qui commencent à être connus et qui obtiennent une belle reconnaissance. On peut établir un parallèle avec le cinéma québécois. Au début des années 1960, il y avait quelques fous qui faisaient des films et on s’efforçait un peu, par patriotisme, d’aller les voir. Aujourd’hui, un grand nombre de films québécois sont produits et on ne se pose plus de questions avant d’y aller. Je crois qu’avec la bédé on se dirige vers ça.

Est-ce que Red, tout comme Paul, sera un jour adapté au cinéma, et quel acteur le personnifierait dans vos fantasmes?
Fournier :
Nous avons des pourparlers à ce sujet tous les ans et cela depuis longtemps. C’est très long et dispendieux, une adaptation au cinéma. On le ferait avec des personnages réels et non en dessin animé. L’acteur? Quand on a écrit Red Ketchup, on s’est inspiré de l’acteur Jack Lord, la vedette de la télésérie Hawaï 5-0, mais là, aucune idée. Vous avez des suggestions?

Red Ketchup, l’intégrale volume 1 et Le couteau aztèque
Éd. La Pastèque
En librairie

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!