Promouvoir les auteurs québécois et leurs œuvres, c’est l’objectif de Opuscules, une application mobile pour iOS lancée par l’Union des écrivaines et des écrivains du Québec (UNEQ).

«Le livre numérique, actuellement, reproduit les interfaces du livre papier; on continue de tourner des pages, observe le directeur de l’UNEQ, Francis Farley-Chevrier. Nous nous sommes demandé comment promouvoir la littérature québécoise, en mettant à profit les spécificités des plateformes mobiles.»

L’UNEQ a réalisé cette application mobile, en collaboration avec NT2. le Laboratoire de recherches sur les œuvres hypermédiatiques de l’UQAM. «Nous voulons que la littérature québécoise investissent les plateformes mobiles, dit M. Farley-Chevrier. Nous sommes conscients qu’il y a un public plus jeune à rejoindre.»

L’application offre deux volets. Dans la section Anthologie, des textes inédits d’auteurs québécois – tous récipiendaires de prix littéraires – seront publiés chaque mois et accessibles gratuitement durant 30 jours. Au-delà de cette période, les textes deviendront payants. Une notice biographique ainsi que la bibliographie de l’auteur accompagnent le texte. «Cela permet de découvrir les auteurs, soutient Farley-Chevrier. Les textes ont été commandés pour l’application.» Il est également possible d’acheter certains titres des auteurs en restant dans l’interface de l’application, par le biais d’un hyperlien vers le site leslibraires.ca.

L’autre partie de l’application consiste en un agrégateur du contenu de plus de 300 blogues et sites québécois qui traitent de littérature. «Ça nous donne accès à une communauté de lecteurs et d’auteurs», explique le directeur du NT2, Bertrand Gervais. Les blogues sont répartis en catégories (bande-dessinée, autofiction, médias etc.), et il est possible de les retirer du fil.

Opuscules est disponible gratuitement sur l’App Store.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!