Quand le lyrisme du conteur-poète Fred Pellerin, la mæstria du mæstro Kent Nagano et la folie créatrice du metteur en scène René Richard Cyr se rencontrent, ça engendre forcément du waaahooouuu!

Mercredi soir à l’Orchestre symphonique de Montréal, ça a commencé dès le titre du spectacle: Il est né le Divin, enfin!

Le charme a immédiatement opéré, et les émotions se sont enchaînées en crescendo, au fur et à mesure que le conte de Noël à Saint-Élie-de-Caxton avançait.

Par moments, les rôles se sont inversés, et Kent Nagano a emprunté le registre de l’humour à Fred, alors que ce dernier s’est saisi du lutrin du mæstro pour tenter de diriger l’orchestre.

Mentions d’honneur à la grosse boule de Noël qui se transforme en astre-écran et au saupoudrage de thèmes pas forcément «Christmaslly Correct» comme le sexe et le suicide. Le spectacle est présenté jusqu’à samedi.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!