AP Xavier Dolan

Xavier Dolan ne s’est pas laissé abattre par l’accueil mitigé qu’a reçu Juste la fin du monde à sa première projection sur la Croisette, mercredi.

«On est à Cannes, tous les films divisent», a-t-il résumé en conférence de presse jeudi, avant sa montée des marches pour la présentation officielle de Juste la fin du monde. Le sixième film du cinéaste québécois avait été accueilli la veille par quelques applaudissements et quelques huées, en plus de provoquer des réactions polarisées sur les réseaux sociaux.

«Je ne suis pas nécessairement inquiet, il y a eu belles critiques, a poursuivi le réalisateur, dont le Mommy avait été acclamé au festival il y a deux ans, décrochant le Prix du jury ex æquo avec Adieu au langage de Jean-Luc Godard. Je suis heureux d’être ici avec des gens que j’aime et avec qui on a fait un film dont je suis très fier, et qui, selon moi, est mon meilleur. C’est toujours comme ça qu’il faut penser, comment peut-on avancer, chercher à s’améliorer, si on n’a pas la conviction des choses qu’on aime et dans lesquelles on investit toute notre énergie?»

Juste la fin du monde est basé sur la pièce de théâtre du même nom de Jean-Luc Lagarce, et Xavier Dolan a dit avoir été séduit par ses personnages : «Ce qui est le plus attachant, enivrant dans la pièce de Lagarce, c’est l’aspect… peut-être désagréable, mais profondément humain des personnages, a-t-il résumé. Les gens crient, dans la vie. Les gens pleurent, les gens explosent, les gens mentent… Et j’ai vu une occasion de travailler avec des acteurs que j’admire pour interpréter ces imperfections.»

Les acteurs en question – les Français Marion Cotillard, Léa Seydoux, Gaspard Ulliel, Vincent Cassel et Nathalie Baye – n’ont pas tari d’éloge au sujet du cinéaste de 27 ans. «Ç’a été une grande rencontre avec Xavier, humaine et dans le travail, a notamment lancé Marion Cotillard. Il donne tout, donc on a envie de tout lui donner.»

«C’est un metteur en scène rare, il sait ce qu’il veut, il est très précis, a ajouté Léa Seydoux. Comme il est lui-même un acteur, la communication était fluide.»

Juste la fin du monde prendra l’affiche le 21 septembre. La Palme d’or, pour laquelle le film est en compétition, sera remise dimanche.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!