Jacques Boissinot/La Presse Canadienne Gabriel Nadeau-Dubois

Le porte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois, aurait été interrogé par la division sur la menace extrémiste de la Sûreté du Québec (SQ) le 27 avril dernier, selon ce que rapporte Radio-Canada.

L’ interrogation, qui aurait duré près de 80 minutes, a eu lieu dans la même semaine où Robert Dutil, le ministre de la Sécurité publique, a affirmé que M. Nadeau-Dubois incitait à la violence.

M. Nadeau-Dubois affirme que l’enquêteuse qui l’a interrogé a dit que cette rencontre avait lieu à la suite d’une demande du ministre Dutil, qui se «questionnait sur la raison pour laquelle la SQ ne s’impliquait pas davantage dans le conflit étudiant». «L’impression que ça m’a laissé, c’est qu’il y avait une commande politique pour que la SQ s’implique», a confié Gabriel Nadeau-Dubois à Radio-Canada.

L’attaché politique du ministre Dutil a cependant nié ces allégations. Il a affirmé que ni le ministre ni son cabinet ne s’ingèrent dans les opérations policières.

Aussi dans Conflit étudiant :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!