Peter McCabe Une cérémonie publique a eu lieu la fin de semaine dernière pour M. Lin. Sa mère a alors raconté avec émotion l'impact foudroyant que la tragédie a eu sur sa famille.

MONTRÉAL – Des funérailles publiques seront célébrées ce jeudi pour Jun Lin, dont le meurtre a attiré l’attention de tout le Canada.

Une porte-parole de l’université Concordia, Clea Desjardins, a indiqué que les funérailles auront lieu au Centre funéraire Côte-des-Neiges, à Montréal.

M. Lin étudiait l’informatique à l’université Concordia, qui a organisé une campagne de souscription pour sa famille, et qui compte désormais décerner un prix à sa mémoire.

Une cérémonie publique a eu lieu la fin de semaine dernière pour M. Lin. Sa mère a alors raconté avec émotion l’impact foudroyant que la tragédie a eu sur sa famille.

Le torse de M. Lin avait été retrouvé le 29 mai dernier dans une valise déposée dans les ordures à l’arrière d’un appartement du quartier Côte-des-Neiges, à Montréal. La même journée, son pied a été retrouvé dans un colis posté au Parti conservateur du Canada à Ottawa. Sa main, elle aussi dans un colis, a quant à elle été découverte dans un bureau de Postes Canada à Ottawa.

Son autre main et son autre pied ont été découverts le 5 juin dans des colis envoyés à deux écoles de Vancouver. Finalement, sa tête a été retrouvée le 1er juillet au parc Angrignon, à Montréal.

Le présumé auteur du meurtre, Luka Rocco Magnotta, a été arrêté le 4 juin à Berlin au terme d’une chasse à l’homme internationale. Il a été extradé à Montréal le 18 juin, et accusé de meurtre prémédité le lendemain. Magnotta a plaidé non coupable.

Aussi dans Luka Rocco Magnotta :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!