Les directions de trois écoles primaires du quartier ont trouvé la solution afin de venir en aide à leurs élèves : allier activité physique et éducation.

Au total, 70 élèves de cinquième et sixième années ont droit à des séances hebdomadaires de 60 minutes de taekwondo et de 60 minutes d’aide aux devoirs.

L’école Saint-Simon-Apôtre a participé à un projet pilote au cours de la dernière année scolaire (2010-2011). Le résultat a été si probant que deux autres établissements scolaires d’Ahuntsic, les écoles Saint-Benoît et Saint-Isaac-Jogues, envoient maintenant certains de leurs jeunes suivre le programme.

«Le projet pilote a très bien fonctionné. Les élèves qui ont suivi le programme de taekwondo et d’aide aux devoirs ont obtenu des résultats académiques de 6 % supérieurs par rapport à leurs camarades de la même école et du même niveau», avance Gael Texier, directrice des programmes à l’Acadé-Kicks, une école d’arts martiaux située sur la rue Tollhurst.

C’est à cet endroit que les jeunes se dirigent une fois par semaine après leurs cours, pour s’amuser et se défouler dans un cadre sérieux.

«Les jeunes arrivent très motivés, car c’est le moment de la journée qu’ils préfèrent», croit l’entraîneur d’arts martiaux, André Zaraa.

Les enfants qui participent au programme ont été sélectionnés par leurs écoles. «Ce sont des jeunes qui viennent souvent de familles défavorisées. Ils n’ont donc pas toujours accès à des activités sportives structurées», explique Mme Texier.

Des enfants intelligents.

Didier Gbeetie est l’un de ceux qui aident les enfants avec leurs devoirs. Que ce soit grâce au taekwondo ou à l’aide académique apportée, il note une grande amélioration des performances scolaires.

«Les enfants sont intelligents, mais ils ont besoin d’un minimum d’explications pour bien faire et bien comprendre leurs devoirs. Il arrive souvent que leurs parents soient nouvellement arrivés dans le coin et ne comprennent pas bien le français. Le sport et l’aide aux devoirs apprennent aux jeunes l’autodiscipline. La formule qui leur est offerte les motive, ça c’est certain. Il y a des enfants qui avaient des notes de 40 ou 50 % en mathématiques et maintenant, ils nous montrent fièrement qu’ils ont eu des 70 ou 80 %», soutient M. Gbeetie.

Sheha, Doriane et Noah sont des élèves de l’école Saint-Simon-Apôtre ayant la chance de participer au programme.

«C’est la deuxième année que je fais le taekwondo et c’est amusant. On fait beaucoup de jeux. Les professeurs ne sont pas trop durs et nous laissent nous amuser. J’aime aussi l’aide aux devoirs. C’est beaucoup plus calme, il n’y a pas de bruit comme à la maison», dit le jeune Noah, dans le même ordre d’idée que ses camarades.

Rappelons que selon l’Organisation mondiale de la Santé, les jeunes de 5 à 17 ans devraient effectuer au moins 60 minutes d’activité physique par jour, d’intensité modérée. L’activité physique a un impact positif sur la santé, le rendement à l’école et la confiance en soi, entre autres.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!