Amine Esseghir/TC Media Omar Chikh, directeur du centre funéraire musulman à Ahuntsic.

Un salon funéraire dédié uniquement aux personnes de la communauté musulmane ouvrira ses portes le 4 octobre, à Ahuntsic. Une première en soi, puisque ce salon sera sous l’enseigne Magnus Poirier, une entreprise de pompes funèbres laïque. Jusque-là l’inhumation musulmane était du ressort quasi-exclusif d’une association religieuse.

«On a d’abord voulu offrir le choix aux gens», explique Omar Chikh qui est à l’origine du salon funéraire et qui en est le gérant. Au-delà des aspects ordinaires de l’inhumation, les musulmans n’avaient pas de salon funéraire aménagé pour eux.

«Ici les gens peuvent recevoir les condoléances  de la famille et des amis et faire leurs derniers adieux au défunt dans un espace organisé. Ils ont surtout affaire à des professionnels», note M. Chikh.

Le décorum est foncièrement musulman, des versets du Coran sont accrochés aux murs et le lieu où est déposée la dépouille est orienté vers la Mecque. «Nous avons aussi un appareil administratif efficace qui facilite grandement la vie aux gens», souligne M. Chikh. Le salon offre un service complet.

Il faut savoir que la majorité des musulmans rapatrient les corps des défunts dans les pays d’origine «Je peux dire que 75% de notre activité est dédiée au rapatriement», observe le responsable du salon funéraire. Pour M. Chikh, cette situation est due essentiellement au nombre restreint de lieux d’inhumation à Montréal et dans ses environs.

Un nouveau cimetière
Jusqu’à présent, le cimetière qui reçoit le plus de dépouilles musulmanes se trouve à Monté Masson, à Laval. Il est géré par une association religieuse, Islamic center of Québec, (ICQ). Mais le 4 octobre, un nouveau cimetière sera inauguré à Laval. L’espace qui pourra accueillir au moins 2500 tombes, est aménagé par Magnus Poirier.

Hadjira Belkacem, présidente de l’association de la sépulture musulmane, a créé son association pour mobiliser les gens de la communauté et pouvoir ouvrir un nouveau cimetière qui respecte les traditions d’inhumation, notamment des pays d’Afrique du Nord. «Au cimetière de la Monté Masson, ce sont des tombes presque anonymes», souligne Mme Belkacem.

Le nouveau cimetière permet notamment de poser des pierres tombales personnalisées, chose impossible à faire au cimetière de Montée Masson. Nos diverses tentatives pour joindre ICQ et avoir leur point de vue sont restées lettres mortes.

Pour M. Chikh et Mme Belkacem, la nouvelle étape consiste à sensibiliser les membres de la communauté musulmane au principe du préarrangement, un concept inconnu dans leurs pays d’origine. «Dans les pays musulmans l’inhumation et les tombes sont gratuites, rappel M. Chikh. Quand ça vous tombe dessus au Québec, vous êtes effectivement mal pris si vous n’avez pas pris vos dispositions.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!