TC Media – Colin Côté-Paulette Des inspecteurs de la Sûreté du Québec ont visité le chantier de l'Estacade le 28 septembre en matinée.

Les policiers s’intéressent  présentement à Gestion OFA environnement, une entreprise de décontamination de sols, pour une possible histoire de fraude.

La Sûreté du Québec (SQ) a effectué une perquisition dans les locaux de l’entreprise situés à Anjou et s’est également rendu sur le chantier de l’Estacade du pont Champlain en avant-midi,  le 28 septembre.

Gestion OFA environnement aurait eu des liens d’affaires avec un sous-traitant de la société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain (PJCCI), la firme Concreate, qui est chargé de l’entretien de la structure.

PJCCI se dissocie
De notre côté, on n’a pas été touché par la perquisition, on a aucune relation avec Gestion OFA environnement et on attend une confirmation de notre sous-traitant. La SQ veut remonter à la source», indique la directrice des communications de PJCCI, Julie Paquet.

À la SQ, on explique que plus de détails seront annoncés ultérieurement, puisque la perquisition a eu lieu dans un contexte d’enquête. L’opération policière a été menée par le Service de l’intégrité sur l’économie, qui se charge des cas de fraude.

La perquisition n’a eu aucun impact sur le chantier de l’Estacade, où les approches sont présentement réaménagées afin d’y installer de nouveaux dispositifs de sécurité.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!