TC Media - Sophie Poisson La montée des eaux visible au Domaine Saint-Paul où le port de bottes est nécessaire pour circuler.

L’Île-des-Sœurs a été épargnée par la crue des eaux qui a poussé Montréal à décréter l’état d’urgence. Seulement quelques débordements mineurs sont à signaler le long des berges.

Le maire Jean-François Parenteau reconnaît que le niveau d’eau est plus élevé que d’habitude, mais il assurait sur les réseaux sociaux, le 8 mai, qu’il n’y a aucun risque d’inondation.

La conseillère Marie-Ève Brunet, qui connaît la grande générosité des Insulaires, propose pour sa part de porter assistance, notamment en faisant des dons à la Croix-Rouge, en faisant des sacs de sable ou en soutenant les équipes de bénévoles.

Parmi les endroits particulièrement touchés, on note L’Île Pariseau et L’Île-Bizard dans l’ouest de Montréal. À L’Île Perrot, l’autoroute 20 est fermée dans les deux directions depuis dimanche à la hauteur du pont Galipeault. La rivière des Prairies ainsi que la rivière des Mille-Îles causent aussi bien des dégâts à Laval et Mascouche. Ailleurs au Québec, Gatineau, Lac-Saint-Jean, Trois-Rivières, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Louiseville sont aussi touchés. Au total, quelque 2500 maisons ont été inondées et 1500 personnes ont été évacuées.

Pour communiquer avec la Croix-Rouge, le 514 362-2929

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!