Le centre de rencontre et de loisirs pour les adolescents de L’Île-des-Sœurs, le Repère, organise des retrouvailles le 17 juin à l’occasion de son 20e anniversaire.

«Tous les Insulaires sont invités à se joindre à nous. Les anciens du Repère des jeunes pourraient aussi partager leur parcours de vie», s’enthousiasme Mme Malenfant

Une soixantaine de personnes sont attendues lors de la soirée qui sera animée par un DJ où pizza et gâteau seront partagés.

«Je viens tous les jours pendant une heure et demie environ. Mes parents ne sont pas à la maison alors en attendant, je peux jouer ici,» raconte Julia, une Insulaire de 12 ans qui s’entraîne au ping-pong et au billard, tout en rencontrant de nouvelles personnes.

Pendant ce temps-là, trois garçons jouent aux jeux vidéo.

«J’ai la même Xbox à la maison, mais je n’ai pas les amis pour jouer, alors je viens après l’école, explique Joa-Arthur, 10 ans. Mes frères ne peuvent allez tous seuls au parc, mais on me laisse venir au Repère des jeunes parce qu’ils peuvent avoir confiance».

Une cinquantaine d’enfants âgés de 9 à 14 ans fréquentent le local situé au sous-sol du Centre communautaire Elgar ouvert de 15h à 21h.

Contrer la délinquance
«Le Repère a été créé en 1997 pour tenter de pallier au manque d’infrastructure pour les adolescents et à la délinquance qui commençait à s’installer à L’Île-des-Sœurs, soutient l’animatrice Myriam Malenfant. Ça a répondu à un grand besoin tout de suite».

L’écoute et la mise en valeur de l’enfant a permis de ramener la tranquillité au fil des ans. Le centre sert aussi à aiguiller les adolescents vers d’autres organismes spécialisés. Par exemple, un jeune qui a une dépendance à la drogue va être accompagné vers la Maison Jean Lapointe.

L’arrivée de La Station a permis également de poursuivre les efforts de prévention avec des services qui accompagnent les adolescents jusqu’à leur majorité.

«Ce qu’on remarque, c’est que les jeunes ne veulent pas trop qu’on les organise, remarque le directeur, Claude D’Aoust. Ils le sont déjà à l’école et parfois à la maison, donc quand ils viennent ici, ils ne veulent pas de plans, pas de pression, juste s’amuser».

Avec une subvention de 30 000 $ du gouvernement du Québec, le centre doit limiter ses activités. D’autant plus que les parents ne sont pas prêts à payer pour élargir le programme.

«On a appliqué au fonds de lutte contre la pauvreté pour avoir à nouveau un animateur sportif, mais ça fait trois ans environ qu’on nous refuse sans savoir pourquoi», regrette M. D’Aoust.

L’équipe du Repère, présente depuis le début du projet, accueillera donc toujours gratuitement les jeunes et va continuer à leur proposer les mêmes services qu’ils développent depuis 20 ans.

La fête se tiendra de 19h30 à 22h30, au Repère des jeunes (Centre communautaire Elgar – 260, rue Elgar).

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!