Gracieuseté Le pêcheur Patrick Langlois se prépare à la réouverture de la pêche au doré.

Le mois de juillet marque le retour de la saison de la pêche. Le Club de L’Île-des-Sœurs en profite pour rappeler les bons réflexes avant de lancer sa ligne. Des précautions d’autant plus importantes que, cette année, les conditions météorologiques sont défavorables.

«C’est exceptionnel à cause des pluies que nous avons depuis le mois d’avril donc le niveau de l’eau est très haut, souligne le pêcheur, Patrick Langlois. Ce n’est pas nécessairement une bonne chose parce que les pluies spontanées que nous avons eues brouillent l’eau et incitent les poissons à aller ailleurs ou à se tenir au fond du fleuve.»

Le doré fait partie des espèces qui sont recherchées du côté de L’Île-des-Sœurs. Les pêcheurs attendent donc la fin de la période de reproduction avant de pratiquer leur loisir. Le Club de pêche Île-des-Sœurs recommande d’être préparé à toute éventualité pour limiter les accidents.

«Dans les embarcations par exemple, ça prend nécessairement un kit et c’est essentiel d’avoir une veste de survie pour chaque personne à bord, au moins pour éviter les noyades. C’est comme la ceinture de sécurité en voiture, il ne suffit pas de l’avoir avec soi, il faut la porter sans se poser de question, même en cas de beau temps», insiste M. Langlois.

La pêche sous la pluie rend la navigation difficile, car la visibilité est réduite. L’activité est également plus dangereuse sur terre puisque des roches peuvent devenir glissantes. La météo, avec ses risques d’orages et ses vents, est un aspect important à prendre en considération avant de sortir sa canne.

Localisations
Plusieurs accès tout au long des berges permettent de pêcher facilement sur le fleuve Saint-Laurent, mais certains sont plus sécuritaires que d’autres. L’important est de bien connaître l’endroit avant d’entreprendre l’activité.

«Près du pont Victoria, je pense que c’est l’une des places où au Canada il y a le plus haut dénivelé de courant donc s’il y a une place à éviter, ce serait bien celle-ci, défend M. Langlois. Dans le Vieux-Port, autant qu’à L’Île-des-Sœurs, à Pointe-aux-Trembles ou au lac Champlain, il y a plusieurs endroits très accessibles pour pêcher.»

La construction du pont Champlain est un élément à prendre en considération du côté de L’Île-des-Sœurs, puisqu’elle rétrécit l’accès aux voies navigables et crée d’importants courants.

L’accès à un téléphone portable pour appeler le 911 en cas d’accident fait aussi partie des bons gestes à adopter avant de prendre le large.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!