TC Media - Archives Quelques 13 000 personnes prendront part à l'organisation des élections municipales à Montréal.

Les Insulaires sont invités à participer activement à l’organisation des élections municipales du 5 novembre, ainsi qu’au vote par anticipation qui se tiendra le dimanche précédent, le 29 octobre. Plusieurs postes sont à pourvoir, comme celui de scrutateur et de secrétaire de bureau de vote.

«On est toujours à la recherche de personnes pour les journées de vote, souligne le porte-parole d’Élection Montréal, Pierre G. Laporte. On reçoit déjà des candidatures. Il n’y a pas de dates limites. On l’indiquera quand on aura comblé tous nos besoins.»

Les principaux postes vacants sont ceux de secrétaires de bureaux de vote et les scrutateurs dans chacune des sections de vote, auxquelles s’ajoute du personnel d’encadrement.

Le jour même du vote, l’ensemble du personnel nécessaire s’élève à environ 13 000 personnes. Pour le moment, les volontaires sont étudiés de manière globale. Ils seront par la suite répartis par arrondissement, en fonction des besoins de chaque territoire.

«Vous pourriez être un citoyen de L’Île-des-Sœurs et travailler à L’Île-Bizard si ça vous chante. Dans les faits, il n’y a pas de limite de territoire d’arrondissement, mais on essaye d’offrir au candidat que l’on a un endroit pour travailler qui est le moins loin possible de leur demeure», assure M. G. Laporte.

Les Insulaires sont invités à se prononcer sur les candidats un jour différent de celui de leur participation puisqu’ils ne sont pas autorisés à quitter leur lieu de travail.

Sélection
Aucun critère de sélection n’est appliqué puisque les volontaires suivront une formation d’environ trois heures à la fin du mois d’octobre, durant laquelle ils apprendront l’essentiel de leurs tâches.

Le jour du vote, ils pourront également s’appuyer sur l’aide de personnel d’expérience qui encadrera la journée et leur permettra de faire face à toutes les situations particulières.

«Les personnes qui ne peuvent pas voter [comme les étrangers] peuvent par contre s’impliquer, de la même façon que certains mineurs. Les jeunes âgés de 16 ou 17 ans qui sont en mesure de faire le travail peuvent par exemple être un officier d’élection, même s’ils n’ont pas le droit de vote.»

Organisation
Les volontaires sont embauchés pour une journée complète, soit lors du vote par anticipation le 29 octobre, soit lors du vote général le 5 novembre. Ils doivent être sur place vers 8h30 pour préparer l’ouverture des bureaux à 10h et rester jusqu’à la fin du comptage des urnes, sachant que les bureaux ferment à 20h.

«Nous ne prenons pas de personnes pour plusieurs jours. Il nous faut des personnes différentes puisque l’ouverture de toutes les boîtes de scrutin se fait au dernier jour de votation. Les gens qui ont voté par anticipation reviennent le dimanche suivant pour ouvrir les boîtes et compter les bulletins», précise le porte-parole d’Élection Montréal.

Les secrétaires sont payés 275$ et les scrutateurs, 290$. La rémunération représente un revenu d’appoint notamment pour les étudiants et les personnes sans emploi, mais certains viennent simplement par intérêt pour le processus électoral.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!