(Photo: Métro Média – Delphine Bergeron) «Le Canada est parmi les plus grands consommateurs d'eau des pays de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE)», a indiqué Pierre-Luc Baril, l'étudiant de 23 ans en charge de la Patrouille bleue.

Un nouveau patrouilleur «bleu» anime des activités de sensibilisation pour le grand public et donne des ateliers sur l’eau dans les écoles. Pierre-Luc Baril, un étudiant de 23 ans, se consacrera à l’économie d’eau jusqu’à la fin du mois de mai.

La Maison de l’environnement de Verdun est la référence de l’arrondissement pour la pratique écologique en milieu urbain. Depuis 2010, la Patrouille bleue tente de préserver notre richesse qu’est l’eau.

 

«La relation avec l’eau, c’est fondamental. On en a besoin pour vivre, c’est une ressource qu’il faut protéger.»
— Pierre-Luc Baril, Patrouille bleue

 

«Parce qu’on paie une faible taxe municipale, les gens ont l’impression que l’eau est gratuite. Mais ce n’est pas parce qu’elle est abondante qu’on doit la gaspiller», souligne M. Baril, dont le porte à porte sur le territoire occupe la plus grande partie de son temps.

Ses principaux mandats consistent à informer les résidents sur l’orientation des gouttières, l’arrosage extérieur, l’économie de l’eau à l’intérieur de la maison et le bon usage de la ressource au quotidien.

En dernière année de baccalauréat en histoire et en science politique, Pierre-Luc Baril s’intéresse aux changements climatiques dans les villes. Sensible aux questions environnementales, il souhaite, avec sa nouvelle fonction, informer la population sur les saines habitudes de consommation de l’eau potable.

 

 

Pas une poubelle

«Les gens vont avoir tendance à jeter dans la toilette des produits liquides qu’on ne veut pas mettre dans la poubelle comme des graisses, de la nourriture, des médicaments et des morceaux de plastiques, explique M. Baril. Il faut prendre en considération qu’à chaque fois qu’on jette quelque chose dans l’égout, ça amène des coûts parce qu’il faut ensuite traiter cette eau pour pouvoir la renvoyer dans le fleuve.»

Le Mauricien aide à faire appliquer les règlements municipaux sur le bon usage de l’eau potable, comme ceux sur l’arrosage extérieur. Selon la réglementation de la Ville, il est permis d’arroser par asperseur amovible ou par boyau poreux seulement entre 20h et 23h. Les systèmes d’arrosage automatique sont restreints entre 3h et 6h.

Dans les deux cas, l’arrosage est permis sur les propriétés aux adresses paires les jours pairs, et sur celles aux adresses impairs, les jours de la semaine impairs.

La récupération de l’eau de pluie pour l’arrosage est encouragée.

À la fin de son mandat de Patrouille bleue, Pierre-Luc Baril va intégrer, pour le reste de l’été, la Patrouille verte, qui se consacre à la forêt urbaine et à la gestion des matières résiduelles.

Pour plus d’infos
514 765-8378
maisonenvironnementverdun.com

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!